Abris temporaires de nos pensées.


Tissé par je ne sais quel miracle de la vie, certaines formes de la nature acceptent que l’on y dépose nos rêves, que l’on y décharge nos culpabilités. Immenses réceptacles, chrysalides de nos désirs et fidèles à jamais.

Rita Alaoui